Remarque : Cet article ne contient aucune recommandation d’achat ou de vente. Il ne fait que refléter les opinions de son auteur et ses actions. Toute décision d’achat ou de vente relève de la seule responsabilité de l’investisseur.

Le lundi 26 mai à l’ouverture des marchés, j’ai acheté le titre l’Oréal au prix du marché à 128,10€

Souvenez-vous de ma dernière transaction sur ce titre qui s’est soldée par une plus-value de +28,96%. J’espère que ce retour sur l’Oréal m’apportera une performance tout aussi bonne, même si regrette un peu d’avoir raté le versement de son dividende du 29 avril dernier.

Analyse graphique du titre l’Oréal

Avis d’opéré sur l’achat du titre l’Oréal à 128,10€

l'oréal

Graphique de l’Oréal en unité hebdomadaire

l'oréal

Lors de ma dernière transaction sur l’Oréal, j’ai vendu le titre sur la cassure du 1er support compris entre 118 et 119€. Par la suite, le cours est bien remonté, mais j’ai vraiment cru que cette violente cassure du 12 et du 13 mars dernier allait faire basculer la tendance moyen/long terme.

Le titre est bien parti pour aller toucher la résistance comprise entre 132 et 132,50€, puis de faire un plus haut historique jamais atteint.

La tendance en unité hebdomadaire est redevenue haussière. Mon indicateur technique donne un stop vente sur le 2e support à 112,53€ soit une moins-value de 13,30%. Si par malchance je devais subir cette perte, il faut que vous sachiez que cela représente seulement 1,22% de perte globale sur mon portefeuille.

Pour que le titre aille casser sa résistance à 132,50€, il faudrait :

  • Une continuité de la tendance haussière du marché américain, qui donne le ton sur les indices européens et mondiaux.
  • Une saisonnalité des marchés boursiers qui soit contraire aux statistiques. Nous sommes actuellement dans une saisonnalité baissière jusqu’au mois d’octobre.

Comme vous pouvez le constater sur ce graphique, pour le choix de mes placements, je n’ai besoin que de droites de support et de résistance et aussi d’un indicateur technique de suivi de tendance à long termequi volontairement ne figure pas sur le graphique.