Le prince héritier d’Arabie saoudite a fait un don de 66,7 millions de dollars (59,6 millions d’euros) afin de contribuer à lutter contre l’épidémie de choléra qui se propage au Yémen.

L’Arabie saoudite est à la tête d’une coalition militaire qui lutte depuis deux ans au Yémen contre les milices houthies, proches de l’Iran. Le conflit a fait plus de 10.000 morts.

Le ministère saoudien de la Culture et de l’Information a précisé vendredi que le don effectué par le prince Mohammed bin Salman était allé à l’Unicef et à l’Organisation mondiale de la santé, deux agences des Nations unies.

L’épidémie de choléra au Yémen approche des 200.000 cas. Elle est avant tout la faute des belligérants et de leurs alliés, a déclaré jeudi le coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Stephen O’Brien.