Plutôt que d’opter pour la voie classique qui est celle de déposer ses avoirs dans une banque, avec des taux d’intérêt peu reluisants, de plus en plus de personnes décident d’investir dans les petites et moyennes entreprises. Il existe à cet effet, différentes formules dont l’investissement participatif. Au lieu de placer ses avoirs dans les institutions financières dont les conditions deviennent de plus en plus difficiles, l’option de l’investissement participatif pour les PME présente bien des avantages.

Investir dans une PME : qu’est-ce que l’investissement participatif ?

Résultant de l’expression anglaise crowdfunding, traduit en français par « financement participatif », il s’agit d’un moyen pour tout particulier de devenir investisseur sans avoir à justifier d’une capacité financière importante. L’investissement participatif pour les entreprises lui permet ainsi d’investir son argent dans des projets intéressants de petites et moyennes entreprises.

La participation à un appel public

Au moyen de l’investissement participatif beaucoup de porteurs de projets, qu’ils soient des particuliers, des entreprises ou encore des associations, font appel au plus grand nombre pour les aider à financer leurs projets. Cet appel se fait au moyen d’une campagne de crowdfunding.

Dès lors, l’investisseur qui est intéressé par une campagne de crowdfunding, apporte au projet une somme d’argent donnée en fonction de ses moyens et du besoin de financement exprimé. En échange, il sera rémunéré d’un taux d’intérêt appliqué au montant investi. Aujourd’hui, ce type d’investissement est en effet rendu possible grâce à des plateformes en ligne qui mettent en relation dans l’investissement participatif, les particuliers qui souhaitent investir et les PME ou PMI.

Il faut noter que certaines plateformes d’investissement participatif pour les PME sont thématiques. Il peut s’agir de plateformes n’accueillant que des projets culturels, numériques, innovants, sociaux, industriels, environnementaux, de développement d’entreprise, etc. Ce mode d’investissement concerne donc toutes les catégories de projets.

Les différentes formes de participation

Le particulier qui veut devenir investisseur dans une PME dispose d’un choix entre les deux possibilités d’investissement participatif pour les entreprises :

le don avec ou sans contrepartie : dans cette option, il contribue financièrement au projet sans rien attendre en retour. Son investissement participatif lui confère une place symbolique dans l’entreprise et il est considéré comme un mécène ayant des privilèges sur les nouveaux produits ou services développés (plus de détails ici) ;

l’investissement en capital ou « crowdequity » : le particulier fait son investissement sous forme de souscription d’actions ou d’obligations.

Pourquoi l’investissement participatif est-il un mode de financement si prisé ?

L’investissement au moyen du financement participatif est un mode solidaire qui regroupe un ensemble de personnes aux profils et expériences différentes, dans un même produit ou véhicule d’investissement.

La raison principale pour laquelle ce mode d’investissement participatif est de plus en plus prisé résulte du fait qu’il est facile et accessible à tous contrairement aux produits financiers classiques. L’investissement participatif pour les PME est plus souple qu’un investissement sur le marché financier commun dont les conditions deviennent de plus en plus complexes et risquées avec les mutations des marchés financiers et la crise financière dont les effets persistent.

Pour devenir investisseur, ces modalités se présentent aujourd’hui comme une alternative intéressante dans la mesure où elles permettent de réduire les risques liés à un projet.

L’investissement participatif pour les entreprises est un engagement dans l’économie réelle. Dans cet investissement participatif, chaque acteur financier peut apporter son expérience pour le bon déroulement des différentes étapes du projet et, ce faisant, participe à l’aventure entrepreneuriale tout en bénéficiant de rendements considérables. Ces bénéfices peuvent encore être réinvestis dans d’autres projets d’entreprise, multipliant ainsi le portefeuille de l’investisseur.