Dans la majorité des cas, les gens ont le souhait de faire fructifier leur économie. Cependant, des barrières se dressent lorsqu’il s’agit d’investir. La réticence est compréhensible, mais toutefois infondée. Investissement sonne aux oreilles de certains comme perte d’argent, arnaque, ou tout simplement échec. Pour qu’un futur épargnant puisse jouir des avantages de son investissement, il doit se faire accompagner par un conseiller en investissement financier. Hedios Patrimoine est un des meilleurs dans le secteur. Ce professionnel le dirigera convenablement et trouvera l’investissement qui lui conviendra le mieux.  

SCPI : un placement d’épargne sécurisé  

Chez Hedios Patrimoine, des solutions sur mesure sont proposées à l’investisseur, en fonction de ses besoins et son projet de vie. Toutefois, vous pouvez consulter hedios avis si vous voulez vous référer au retour d’utilisateurs, avant d’arrêter votre choix.

L’investissement dans le cadre de société civile de placement immobilier vous permet d’obtenir des revenus du capital placé, sur les dix années qui s’ensuivent. Le principe est d’investir votre épargne dans des parts de SCPI de rendement. Ce qui vous permet de détenir des parts dans un parc immobilier professionnel. Le patrimoine est géré et détenu par une entité dont vous détenez des actions. Placé ainsi, votre argent vous rapportera des revenus sur une fréquence trimestrielle. La SCPI de rendement a pour principal avantage de ne générer aucun risque locatif. La diversité des biens gérés par la SCPI et la qualité des locataires choisis en sont les raisons.  

Les parts de SCPI rémunèrent généreusement. De plus, la valeur de vos actions sera revalorisée. Le montant s’ajoute à votre capital comme un bonus. Ainsi, votre capital générera un bonus qui dépendra de la valeur du patrimoine en possession de la SCPI.  

Investissement en PERP pour préserver sa retraite  

Le plan d’épargne retraite populaire constitue principalement un supplément de revenus pour la retraite, mais permet également de gratifier d’une réduction d’impôts. Pendant la durée de l’épargne, il est possible de déduire intégralement les sommes versées, avec un seuil de 10 %. Toutefois, le minimum de déduction est de 3 755 € pour un seuil maximal de 30 038 €.  Sinon, cette réduction dépend du taux marginal d’imposition ou TMI. Une fois que vous avez atteint l’âge de votre retraite, vous percevrez un complément de revenu. Selon le contrat auquel vous avez souscrit, vous pouvez choisir entre différentes sortes de rentes.  

Le PERP proposé par Hedios est un contrat de groupe qui est signé par l’assureur et l’AER. Cette dernière est une association d’épargne pour la retraite à laquelle l’épargnant doit adhérer. Les frais sur Hedios PERP sont de 0 % pour les versements, 0,68 % pour les fonds en euros et de rente. Comme pour presque tous ses concurrents, Hedios Patrimoine offre une prime aux premières adhésions.  

Assurance-vie : une excellente alternative d’investissement  

L’assurance-vie permet de gérer rentablement le patrimoine. Cette solution est flexible, car les règles qui l’encadrent le sont également. Cette assurance répond à diverses formes de problématiques patrimoniales, comme la préparation de retraite. Investissement de capital sur 10 à 20 années, l’assurance-vie est à l’abri de l’imposition tant que le fonds est investi dans le contrat. L’exonération concerne également les droits de succession en cas de décès de l’investisseur.  

Dans l’optique d’assurer la rentabilité de votre investissement, il est recommandé de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine. Il vous accompagne pour que vous puissiez profiter des meilleurs avantages. Inégalable sur le marché, le contrat d’assurance-vie chez Hedios bénéficie de frais minimum. 0 % de frais de souscription, de versement, d’arbitrage et de rachat, et seulement 0,60 % de frais de gestion dans l’année.  

Investir dans le cadre du PEA  

La solution de l’investissement en PEA est faite pour ceux qui ne souhaitent pas placer dans l’immobilier. Toutefois, le plan d’épargne en actions permet d’obtenir des revenus nets d’impôts sur une dizaine d’années. Le PEA est très peu utilisé alors qu’il présente de multiples avantages. Il vous permet de placer jusqu’à 150 000 €. Après que vos premiers fonds sont investis, il est recommandé de passer le seuil de huit années avant de faire un retrait. Cette patience paiera en vous faisant jouir de sa maturité fiscale.  

Le fonctionnement et la fiscalité appliquée au plan d’épargne en action dépendent de son ancienneté. Si vous effectuez un retrait avant les cinq premières années de l’investissement, vous perdrez les avantages fiscaux liés au PEA. Ainsi la sortie par rachat sera soumise à l’impôt. Si le retrait se passe avant les 8 ans, le plan sera clôturé, sauf si vous décidez d’utiliser les sommes pour créer ou reprendre une société dans un délai de trois mois. Toutefois, si vous patientez assez longtemps, au-delà des huit années, vos retraits n’entraîneront pas la clôture du PEA. Une fois le premier retrait effectué, vous ne pourriez plus faire de versements. Le plan n’est pas limité dans le temps et la sortie peut s’effectuer en capital ou en rente viagère.