Avez-vous un projet de création d’entreprise en Provence, mais n’avez-vous pas le budget suffisant pour le réaliser ? Recourir à un financement par emprunt est une solution. Découvrez dans cet article quelques options disponibles pour concrétiser vos projets.

Un prêt bancaire : une option à envisager

Le prêt bancaire permet d’obtenir des fonds à un certain montant auprès de la banque. Celle-ci n’exige pas un paiement immédiat, mais impose une durée de remboursement pouvant atteindre plusieurs années. Dans le cadre d’un emprunt pour la création d’entreprise, elle se focalise sur plusieurs paramètres avant de donner suite à la demande du débiteur. Dans la pratique, elle porte une attention particulière à la somme sollicitée. Elle s’assure que cette dernière convient parfaitement à l’étude de marché et au business plan réalisés préalablement. Elle se penche également sur la période de remboursement du prêt. Cette dernière débute généralement au moment où l’entreprise commence à faire son beurre. Enfin, le taux d’emprunt tient également une place importante dans la validation de la requête. Pour information, certaines dépenses sont à prévoir avant de demander un prêt à la banque, y compris les frais de dossiers. Cliquez ici pour plus d’information sur ce sujet.

Le prêt d’honneur : une alternative à considérer

Pour demander un prêt bancaire, l’emprunteur doit généralement mettre en garantie des biens. S’il n’a pas à sa disposition une garantie (personnelle ou réelle), il peut miser sur le prêt d’honneur lors de la recherche de financement. En effet, les établissements préteurs offrant ce type de crédit accordent le fonds sans garantie hypothécaire ni cautionnement au cas où les bénéficiaires du crédit répondraient aux quelques critères. La durée de remboursement de ce prêt à moyen terme et souvent à taux réduit ou à taux zéro varie généralement de 2 à 5 ans. Notez que le prêt en question permet d’accroître la somme des apports personnels du fondateur dans le but d’augmenter les capitaux propres à l’entreprise.

Les subventions pour créateur d’entreprise : une solution

Ce sont des aides adressées aux créateurs d’entreprise qui vient du public. Elles se présentent sous différentes formes : subventions sectorielles et allègements sociaux et fiscaux. La première variété est accessible en fonction du domaine pratiqué par l’entrepreneur. Si celui-ci œuvre dans l’édition d’un livre, il bénéficiera d’une aide pour la publication. En revanche, l’aide au portage ou à la distribution des journaux est de mise si l’intéressé travaille dans le secteur de la presse. Les organisateurs de spectacle bénéficient également de certains accompagnements, dont l’aide au projet destiné au spectacle vivant. La seconde option se manifeste sous forme d’exonération de charges. Effectivement, si le créateur d’entreprise est éligible à l’ACRE, il est défiscalisé pendant ses premières années d’activité jusqu’au troisième selon la situation. Aussi, le crédit d’impôt recherche est une alternative pour payer moins d’impôt. Bien sûr, l’entrepreneur a également l’occasion de profiter des soutiens financiers s’il remplit les conditions nécessaires. N’hésitez pas à consulter le web pour en savoir plus sur la Provence promotion dans ce domaine.

Bref, vous connaissez maintenant les différentes solutions de financement dans le cadre d’une création d’entreprise. À vous donc de choisir l’option qui convient le mieux à vos attentes et à vos besoins. Cependant, prenez le temps de bien vous informer avant de vous décider.