Une personne est dite dépendante lorsqu’elle n’est plus capable d’accomplir seule tous les gestes du quotidien : se laver, s’habiller, se déplacer, se nourrir… soit en raison de son âge ou d’un handicap suite à un accident.

Outre les frais médicaux, cette perte d’autonomie peut nécessiter des frais importants comme la mise en œuvre d’une assistance à domicile, l’aménagement du logement ou du véhicule ou encore l’hébergement dans un établissement médicalisé…

L’assurance dépendance permet de faire face à ces dépenses grâce au versement d’une rente mensuelle ou d’un capital que vous aurez fixé.

Comme il s’agit d’un contrat de prévoyance, les conditions à remplir au moment de la souscription sont en règle générale d’avoir moins de 70 ans et d’être en bonne santé. Il faudra remplir un questionnaire de santé et éventuellement passer des examens médicaux.
La cotisation est ensuite versée chaque mois. Mais, ce n’est qu’à partir du jour où se déclare l’état de dépendance que l’assurance est mise en œuvre.

En cas de dépendance totale, l’assuré touche l’indemnisation prévue lors de la souscription du contrat. La moitié en cas de dépendance partielle.

Pour fixer le montant de l’indemnisation, l’assureur détermine le niveau de dépendance en évaluant la capacité de l’assuré à effectuer les actes élémentaires de la vie quotidienne.