Et les emplois non fermiers US qui devraient être décevants…

Aujourd’hui, 04/06/2014, à 13H51 : Les cours de l’or ont augmenté mercredi midi à Londres. Les chiffres sur l’emploi US ont montré que la création d’emplois en mai n’avait pas atteint les niveaux prévus par les analystes.

barre en or

Le dollar US a fortement chuté contre les autres devises majeures, mais avant la décision de la BCE attendue jeudi de diminuer les taux directeurs, l’euro a augmenté moins rapidement que la livre sterling ou le franc suisse.

Les prix de l’or pour les investisseurs de la zone euro ont récupéré le niveau de clôture de la semaine passée à 916 euros l’once.

Perçant un écart serré vers les 1 245 dollars, l’or en dollars était en-dessous de la clôture de vendredi de 2 dollars l’once, à 1 247,50 dollars.

« Le sentiment est devenu plus baissier au cours des dernières semaines », a indiqué ANZ bank dans une note.

« Toute reprise sera probablement de courte durée avant la réunion de la BCE », estime la maison de courtage américaine INTL FCStone faisant référence au vote de demain concernant la politique en zone euro et la publication vendredi des chiffres officiels sur les emplois non fermiers américains. Ces deux événements renforceront le dollar et mettront plus de pression sur l’or.

Les prix des T-bonds américains ont augmenté depuis deux jours, stimulant la baisse des taux d’intérêt sur dix ans à 2,58%. Les marchés boursiers européens ont étendu une baisse précédente.

C’est un autre jour calme en Asie a indiqué mercredi matin un dealing desk de Hong Kong « avec la plupart des participants du marché attendant, avant de prendre de nouveaux risques, la réunion de la BCE et la publication plus tard dans la semaine des chiffres sur les emplois non fermiers US ».

Un yuan plus fort et une légère hausse des cours de l’or chinois ont poussé les primes de Shanghai vers 1,90 dollars par once à la clôture de mercredi.

La bourse locale a reçu l’approbation du gouvernement chinois pour le lancement d’une bourse de métaux précieux internationale dans la zone franche de Shanghai. Les traders pourraient être autorisés à utiliser les réserves de yuans détenues en dehors des frontières chinoises.

C’est la capacité à livrer au sein du territoire chinois qui importe, a indiqué le trader de Gemsha Metals à Shanghai, Wallace Ng. Il note que les importations légales d’or doivent passer par la Shanghai Gold Exchange.

Bien qu’autorisant les yuans offshore dans le négoce des contrats or, les projets qui ont fuité sont toujours limités aux traders de métaux physiques en termes de quotas d’importations, autorisés pour la première fois l’an passé pour deux banques non chinoises, la HSBC et ANZ.