Argent : Le métal du diable et ventes à découvert sur le Comex.

De nombreux fans de métaux précieux attachent beaucoup d’importance à l’année 2011. De plus, l’énorme pic de l’argent au printemps dernier souligne la sensibilité du métal gris aux politiques inflationnistes et au sentiment des investisseurs.

argent

Alors que les traders des hedge funds utilisent des liquidités empruntées pour parier contre l’argent-métal sur le marché des contrats à terme ou Futures argent, à des niveaux record en plus, de nombreux investisseurs de métal physique n’acceptent plus cette idée aujourd’hui que le tapering est égal à la hausse des taux. Les économies occidentales récolteront un jour la tempête semée par les politiques de taux d’intérêt à zéro des banques centrales.

Pour le moment, cependant, cet ouragan ne remue à peine les feuilles. Ajoutons que l’argent est notoirement difficile à prévoir. Il est connu sous le nom de « métal du diable » par les traders londoniens expérimentés. Les vendeurs à découvert aujourd’hui sur les contrats Futures du Comex devraient en prendre note.

Le retour récent de l’argent vers les niveaux bas de trois ans, atteints au milieu de l’année 2013, semble être à l’évidence un bon point d’entrée sur le marché pour les investisseurs de long terme.

Les baissiers pourraient avoir raison, bien sûr, et l’argent pourrait baisser au cours de la période estivale, saison offrant habituellement une accalmie. Mais une pression des ventes à découvert, avec les traders baissiers forçant les cours à la hausse alors qu’ils se ruent pour racheter un nombre record de paris à levier, ne peut pas être mise de côté. Les mêmes hedge funds feignent cependant de l’ignorer en ce moment.

Trader avant, pendant et après la décision importante de la Fed d’aujourd’hui (qui influencera la force du dollar et de fait les métaux précieux) donnera sans doute raison à l’une ou l’autre des parties, qui pensera qu’elle a raison.