Les actions sont en baisse, l’or et en hausse. Et vice versa, mais pas un moment plus tôt.

12H. Les commodités « reviennent à la normale » en donnant aux investisseurs une façon de diversifier leurs revenues par rapport aux actions. C’est en tout cas ce qu’indique un rapport de Citigroup, passant en revue le rebond des ressources naturelles, et la faiblesse relative entre janvier et mars sur les marchés boursiers.

Maintenant en Avril, l’or et l’argent s’avère aussi être de bons outils de diversification sur les rendements des équités. Mais cette diversification pique du nez avec la hausse des marchés boursiers.

Jusqu’ici cette semaine, et malgré la hausse des métaux précieux alors que la Bourse chutait mercredi, l’argent a aussi baissé de 3,5%, passant ce matin pour la première fois depuis la veille du Nouvel an sous les 19 dollars l’once. L’indice Dax allemand a au contraire affiché un gain de 2,2%.

Le prix de l’or est entre-temps en baisse de 2,0% en euros, déroulant les gains de presque 10% de février et de mars et touchant des points bas de 10 semaines en dollars US.

Quelle est la cause de cette forte chute de ce matin ? En plus de l’augmentation des prix des équités, aujourd’hui est aussi la date d’expiration des options or sur le Comex. La grande majorité de ces produits dérivés devrait expirer sans valeur (comme d’habitude), mais le niveau de prix avec le plus de positions ouvertes est 1 250 dollars.

L’or mardi a déçu les traders intéressés au court terme car il n’as pas su chuter durement en perçant les 1 278 dollars, soit un niveau que des analystes techniques voient comme un support clé. Maintenant ce niveau n’est plus, et ces mêmes analystes indiquent 1 255 et même 1 240 dollars… soit le point bas de la fin janvier.

Une baisse donc, et des propriétaires d’or de long terme qui s’en fichent. Les épargnants voulant répartir leurs risques devraient être heureux d’avoir la chance d’acheter de l’or au plus bas.