Pour une entreprise, un sinistre peut avoir de lourdes conséquences. En effet, l’arrêt total ou partiel de l’activité crée un déséquilibre financier dont elle peut se prémunir grâce à la garantie pertes d’exploitation.

L’entreprise bénéficie ainsi du versement d’une indemnité qui couvre ses charges fixes (salaires, loyer), des dépenses imprévisibles telles que la location d’un local pour poursuivre une activité minimum, et même les bénéfices qui auraient dû être engrangés.

La période d’indemnisation de l’assurance pertes d’exploitation est définie au moment de la souscription. Pour la calculer, l’entreprise estime le temps qui lui sera nécessaire pour retrouver une situation normale après un sinistre important. Cette période est en règle générale comprise entre 12 et 24 mois.

Il existe une multitude de garanties pertes d’exploitation : les pertes d’exploitation après incendie, dégâts des eaux ou bris de machines, mais aussi les pertes d’exploitation suite à un accident ou une maladie. Elles se souscrivent au sein d’un contrat multirisque professionnelle ou bris de machine.