L’or et ses utilisations financières en Chine.

La location d’or s’est accrue en Chine en 2013. La grande majorité reste dans l’industrie selon un nouveau rapport.

Le financement du commerce par l’or en Chine compte pour « seulement une petite proportion » de l’augmentation récente du leasing de l’or [ou location avec option d’achat] dans le pays, selon un cabinet conseil spécialiste des métaux précieux.

Ceci va à l’encontre des affirmations d’autres analystes, notamment de chez Goldman Sachs, qui estiment que l’or représente une part importante du financement du commerce de la Chine, avec les commodités physiques qui sont empruntées puis vendue pour lever des espèces pour d’autres investissements, ou qui sont utilisées comme nantissement pour lever encore plus d’emprunts.

« L’or importé est utilisé via des emprunts d’or et des lettres de crédit pour lever des fonds à faible coût pour l’investissement des affaires ou la spéculation », a indiqué le World Gold Council dans son dernier rapport China Gold Market: Progress & Prospects.

« Si les dettes [toxiques] amènent à la liquidation des nantissements, alors les ventes à perte d’or pourraient être observées », a indiqué Scotia Mocatta dans sa dernière analyse mensuelle.

Mais la déréglementation du marché de l’or en Chine depuis 2010 a initié une envolée des locations d’or, a affirmé le cabinet conseil londonien Metals Focus. Car cela permet aux banques de prêter de l’or aux utilisateurs finaux comme les fabricants afin d’améliorer la disponibilité et le flux de métaux vers l’industrie domestique.

En 2013, une demande physique robuste des consommateurs finaux chinois a mené à une rapide expansion du crédit-bail de l’or » a indiqué le rapport Precious Metals Weekly. Car avec la volatilité de l’or bondissant suite à la demande de la Chine lors du krach des cours de l’or au printemps 2013, les fabricants se sont désespérés de la baisse de l’exposition aux mouvements des prix adverses, avec les emprunts en or offerts par les banques commerciales étant la solution évidente.

Metals Focus note que le leasing ou la location de l’or via le Shanghai Gold Exchange a atteint plus de 1 100 tonnes en 2013, augmentant de 180% sur l’année d’avant. La question importante ici est quelle portion de ces 1 103 tonnes d’or emprunté est liée par des flux de financement purs.

Le cabinet ajoute qu’il comprend qu’il s’agit seulement de comptes pour une petite part du marché total du crédit-bail, et il a attribué l’appétit croissant de la Chine pour le leasing de l’or à la gestion de la chaîne logistique par la joaillerie et les fabricants de barres d’or d’investissement.

Les analystes d’autres banques importantes ont récemment discuté de l’ampleur des stocks d’or utilisés comme nantissement pour lever des emprunts en Chine, avec UBS rejetant les estimations de Goldman Sachs concernant le financement du commerce par l’or comme étant « bien trop grandes ».