Or : réouverture du marché chinois et menace de la baisse des taux directeurs en Europe.

Aujourd’hui, 03/06/2014, à 13H29 : Les cours de l’or se sont maintenus vers les 1 246 dollars l’once mardi matin à Londres dans un contexte de négoce plutôt calme. Les bourses européennes ont affiché des baisses, manquant de suivre les nouveaux pics historiques d’hier à Wall Street.

« La période de négoce indécis de l’or depuis environ la mi-avril s’est terminée avec une forte percée vers le bas, [mais] la demande physique reste faible [même] en période de baisse », a indiqué le bureau hongkongais de la maison de courtage japonaise Mitsui.

Les prix de l’or sont désormais proches du premier support important à 1 238 dollars, a affirmé la Société Générale dans une analyse technique. Les experts de la banque française s’attendent à 1 200 dollars l’once d’ici un à trois mois.

« Les indicateurs journaliers penchent du côté négatif mais maintiennent les supports. »

Le cours de clôture de lundi pour le négoce de l’or aux Etats-Unis a marqué le cinquième jour consécutif à la baisse depuis la percée de la base sur notre triangle de consolidation de deux mois, a indiqué Scotia Mocatta.

La cible initiale de ce mouvement est 1 234 dollars, c’est non seulement un bon chiffre, mais aussi 76,4% du support de retracement de Fibonacci de l’écart de l’or entre 1 185 à 1 392 dollars depuis le 31 décembre 2013.

En observant les retracements de Fibonacci de l’écart de trading de l’or de janvier à mars, Crédit Suisse ajoute dans son analyse chartique que la banque anticipe une tentative de rebond à partir de là.

Une extension directe sous ce niveau permettrait de viser un meilleur écart de support à 1 188 – 1 180 [où] nous nous attendons à une nouvelle base.

Le négoce de l’or en Chine a ré-ouvert mardi après les congés du festival Duanwu des bateaux-dragons ou Dragon Boat Festival. Mais avec la devise nationale, le yuan, ayant glissé davantage contre le dollar US, cela n’offre aucun élan d’un côté comme de l’autre sur les prix, a indiqué le broker londonien Marex Spectron.

Il y a des inquiétudes sur le marché de l’or que plusieurs événements macro-économiques pourraient se produire en même temps pour porter un coup sévère à l’or, et cette fois-ci la demande chinoise ne serait pas présente, a affirmé à Reuters l’analyste Matthew Turner pour Macquarie Bank.

Turner ajoute que cela semble trop pessimiste, tout d’abord parce que les chiffres sur la situation économique de la zone euro sont médiocres. Deuxièmement parce que les importations plus basses d’or vers la Chine se maintiennent aux niveaux de la demande croissante pour l’achat d’or dans le pays.

Le moment important pour le trading de l’or surviendra jeudi, a indiqué le broker américain INTL FCStone, faisant référence à la décision probable de la Banque centrale européenne de diminuer les taux directeurs.