Or : Taux d’intérêt négatif, fin de la stérilisation, et programme de prêts bancaires…

Aujourd’hui, 05/06/2014, à 14H18 : Les cours de l’or ont bondi contre les devises majeures jeudi midi sur le marché de référence de Londres après que la Banque centrale européenne ait pris des mesures pour des emprunts bon marché et des taux d’intérêt négatifs, et ce pour raviver l’économie de la zone euro.

Abaissant son taux directeur principal de l’euro à un point bas record de 0,15%, et diminuant les taux d’intérêt sur les dépôts des banques commerciales à -0,10%. La BCE a atteint les plus basses limites de la politique monétaire conventionnelle, a affirmé auprès des journalistes le président de la banque centrale Mario Draghi peu après l’annonce.

Dans sa conférence de presse mensuelle, Draghi a ensuite révélé des programmes de nouveaux financements bancaires sur quatre ans visant explicitement les emprunts dans le secteur privé (plutôt que de soutenir les dettes des gouvernements) et a invité les banques à emprunter jusqu’à trois fois leurs prêts existant pour les consommateurs et les entreprises dans le secteur privé, ce qui inclut les crédits immobiliers.

Draghi a aussi ajouté que du travail préparatoire concernant les achats de sécurités adossées aux avoirs du secteur privé était en cours. La stérilisation des achats d’obligations d’état par les banques centrales sera suspendue.

L’annonce de la BCE a initialement laissé les prix de l’or à 1 245 dollars l’once après une sortie brève des cours de 5 dollars de l’écart de négoce très serré de ce matin.

Mais l’or en dollars a ensuite suivi les cours en euros en augmentant de 0,9% à 1 256 dollars l’once. L’argent a aussi bondi au-dessus de 19 dollars l’once, recouvrant la baisse de 3,3% de la semaine dernière.

L’euro s’est maintenu est a rebondi à partir de points bas de quatre mois à 1,35 dollars, perdant moins d’un cent contre le dollar.

Les cours de l’or pour les investisseurs de la zone euros ont bondi à 928 dollars l’once.

Les cours de l’or en francs suisses ont aussi grimpé, ajoutant 1,7% lors de la conférence de presse de Draghi, pour toucher un pic d’une semaine à 1 132 francs suisses.

Les marchés boursiers européens ont inversé des pertes précédentes, alors que les prix des obligations d’état de la zone euro ont affiché des hausses et que les commodités liés au secteur de l’énergie ont maintenu une petite baisse.