Or : Emplois non fermiers US, pic de la BCE est sans suite…

Aujourd’hui, 06/06/2014, à 13H09 : Les cours de l’or se sont maintenus vendredi dans un écart de trading étroit de 5 dollars avec la publication des chiffres sur les emplois US, oscillant de 1 252 dollars à 1 257 dollars l’once. Les chiffres sur les emplois non fermiers ont montré l’ajout de 217 000 nouveaux jobs en mai. Les experts s’attendaient à 218 000.

« La surprise [de jeudi] associée avec les mesures plus agressives de la BCE pourraient avoir déclenché un pic de court terme pour l’or », a indiqué l’équipe des métaux précieux de HSBC.

Mais à cause d’une reprise de l’euro plus tard lors de la séance de trading qui a joué un rôle clef pour stimuler les prix de l’or en dollars, le métal est toujours lié à la direction de la devise unique. « La tendance à la hausse est limitée et l’or fait toujours face aux pressions de court terme », a ajouté HSBC.

Une Fed plus stricte et un dollar à la hausse pourrait éventuellement affaiblir l’euro, et probablement beaucoup d’autres actifs, a indiqué Reuters.

Avant et après les publications de chiffres sur l’emploi US, avec un taux de chômage de 6,3%, le dollar s’est légèrement affaibli vendredi contre l’euro, la livre sterling et le yen japonais.

Le yuan chinois a aussi affiché des hausses contre le dollar après que la banque centrale du pays ait augmenté ses objectifs et ait promis de diminuer les obligations de réserve pour les prêts des banques commerciales aux entreprises et aux fermes.

L’or coté à Shanghai en yuans a retrouvé le niveau de clôture de la semaine passée, et a affiché ses plus fortes primes depuis plus de deux semaines, à 3 dollars par once en plus des prix du marché de référence de l’or dans le monde : les cotations de Londres.

A Londres, tant que l’or cotait sous les 1 264 dollars l’once, le rallye des prix de l’or d’hier n’est « qu’un rebond sans suite », a indiqué Scotia Mocatta dans une analyse technique.

« Une poussée au-dessus de 1 287 dollars est nécessaire pour contrebalancer le penchant actuelle à la baisse », a ajouté ANZ Bank.

« Les cours de l’or pourraient potentiellement recevoir un support », estime Natixis, « si le gouvernement indien décide de réduire ou d’assouplir les taxes sur les importations [d’or vers l’Inde] ».

La hausse des cours en dollars le mois dernier (en plus des gains continus de la bourse américaine, de la baisse de la volatilité des marchés financiers et du retrait des troupes russes des frontières ukrainiennes) « indique un environnement dans lequel peu d’investisseurs perçoivent le besoin d’un [actif] réserve de valeur [et une] valeur refuge ».