La demande en platine en 2016 par l’industrie va augmenter alors que l’offre de la filière minière chute…

La demande en platine s’est accrue et devrait continuer d’augmenter par rapport à l’an passé, selon les analystes de l’industrie, alors que l’offre recule.

La demande totale pour le métal devrait augmenter de 2% comparé à 2015, selon le rapport du cabinet-conseil spécialiste Metals Focus, Platinum and Palladium Focus 2016. L’utilisation industrielle la plus importante du métal blanc est pour les catalyseurs afin de réduire les émissions des moteurs à diesel.

L’offre totale s’est contractée de 3%, toujours selon Metals Focus.

L’offre totale du platine l’an passé était de seulement 8 millions d’onces troy, avec une demande totale atteignant 8,2 millions d’once, selon le rapport. Ce qui correspond à des hausses de 17% pour l’offre et 9% pour la demande, par rapport à 2014.

La demande mondiale pour le platine est maintenant menée par une forte demande d’investissement, assistée par une demande florissante au Japon, selon un rapport des analystes et ingénieurs de SFA Oxford.

La demande pour le platine dans l’industrie automobile est aussi en hausse, a affirmé Metals Focus, prévoyant une augmentation de 5% en 2016, pour un volume total de 3,4 millions d’onces.

Le platine, essentiel pour les convertisseurs catalytiques des moteurs diesel, bénéficie des réglementations plus strictes sur les émissions, qui s’étendent maintenant aux véhicules tout-terrain et aux générateurs. C’est une tendance qui va soutenir l’augmentation de la demande pour le platine, selon les analystes.

La croissance de la demande par l’industrie automobile en 2015 a été menée par une hausse de 9% des ventes de véhicules en Europe de l’Ouest, où l’imposition de la nouvelle législation Euro 6 a aussi augmenté la quantité de platine par voiture. Il y a aussi eu une croissance de 9% en provenance de l’Inde.

Du côté de l’offre, une baisse est prévue. Elle serait de 3% comparé à l’an dernier selon le rapport Platinum and Palladium Focus, avec la production minière chutant de 5% mais le recyclage des auto-catalyseurs a grimpé de 6%.

Les producteurs d’Afrique du Sud, le premier pays minier pour le platine, vont faire face à des discussions difficiles sur les salaires des travailleurs dans les mines, a rapporté Reuters, après des bilans d’entreprise décevants et des prix du marché bas, s’ajoutant aux effets des grèves de cinq mois en 2014.

L’association des mineurs et des syndicats de construction, Association of Mineworkers and Construction Union, projette de demander une hausse des salaires d’environ 50% pour les employés les moins bien payés, a indiqué dans sa dernière note hebdomadaire le stratège Jonathan Butler du conglomérat japonais Mitsubishi, avec 15% de hausse demandée par des autres employés, en plus des allocations logement et d’autres avantages.

Cette demande semble élevée en comparaison avec le taux d’inflation du pays de 6,1%, et un autre accord sur les pourcentages vers les 9% semble être le compromis éventuel le plus probable, a renchérit Butler.

Une production moins raffinée de l’Afrique du Sud et de la Russie semble dépasser en poids la croissance dans les autres régions du globe et celle en provenance de la filière du recyclage, a indiqué SFA Oxford.

L’offre de la filière de recyclage des auto-catalyseurs s’accroît grâce à l’amélioration des prix des métaux de base et des commodités, a indiqué Metals Focus, ce qui aide à élever la profitabilité pour les ferrailleurs et à inviter des niveaux plus hauts de mise à la casse des véhicules.

Après le scandale des émissions de Volkswagen, le plongeon immédiat des prix du platine ont suggéré que les investisseurs pensaient que la demande pour les voitures diesel pourrait s’affaiblir. Cela ne s’est cependant pas produit, car aux stations le diesel coûte toujours moins que l’essence.

De plus, les nouveaux règlements sur les émissions en Europe et les tentatives de l’industrie de mettre le scandale de Volkswagen dans le passé nécessiteront plus de platine dans les catalyseurs diesel, a indiqué dans une présentation en mai à Londres lors de la Semaine du platine Peter Duncan, directeur du spécialiste de recherche sur l’affinage des métaux Johnson Matthey Plc.

Les exigences probables en 2017 avec la nouvelle réglementation européenne Euro 6d signifiera aussi l’utilisation de plus de platine, a ajouté Duncan.

2016 sera une année forte en termes de demande industrielle, a-t-il expliqué, stimulé par le secteur mondial de la chimie et par la Chine surtout, avec une demande pour l’industrie du verre demeurant également solide, tout comme la hausse de l’utilisation de piles à combustible principalement par le Japon et la Corée du Sud.

Duncan estime que les ventes de pièces de platine vont probablement être fortes cette année, tout comme les ventes de lingots de platine au Japon.

Les dirigeants du syndicat AMCU d’Afrique du Sud ont affirmé qu’ils ne projetaient pas de grève pour les nouvelles demandes de salaires, mais « même des arrêts limités du travail pourraient impacter la disponibilité du métal », et donc les prix, a ajouté Butler chez Mitsubishi, car les producteurs de platine ont maintenant « beaucoup moins de flexibilité pour puiser dans les stocks [déjà] affinés par rapport à [la flexibilité lors de] la grève précédente de 2014″.