Aujourd’hui, 02/06/2014, à 13H10 : Les cours de l’or ont touché des points bas de quatre mois dans la nuit de lundi, dans ce qu’un analyste a qualifié de semaine difficile suivi par une séance asiatique calme avant le vote des membres de la zone euro et la publication des chiffres sur les emplois US.

Les marchés financiers principaux de Chine et de Hong Kong sont fermés pour les congés du festival Duanwu des bateaux-dragons ou Dragon Boat Festival.

Cotant plus de 4% en moins sur le cours de lundi dernier, l’or a rebondi à partir de 1 241 dollars l’once alors que les marchés européens ont suivi la clôture de Wall Steet de vendredi pour atteindre un nouveau record et des pics de plusieurs années.

Les cours de l’argent ont suivi le prix de l’or à la baisse, rebondissant de nouveau à partir des points bas de 18,65 dollars l’once. Il s’agit du plus petit niveau en dollars depuis le niveau bas de trois ans atteint en juin 2013.

Sur le graphique mensuel des cours, l’or cote dans une consolidation latérale dans une tendance plus largement baissière qui a commencé après le pic de septembre 2011, a indiqué Scotiabank.

La clôture de la fin du mois de mai était la plus basse sur le mois et a donc ouvert un retracement pour le double plancher dans les environs de 1 180 et 1 182 dollars l’once de juin et décembre 2013, a continué la note quotidienne de Scotia Mocatta.

Le point bas de quatre mois de la semaine dernière correspond au niveau bas de quatre mois des spéculations nettes sur les prix à la hausse par les hedge funds et les autres traders spéculatifs sur les contrats à terme ou Futures or et les options du Comex. C’est ce que de nouvelles données publiées vendredi par le CFTC ont montré.

Il y a deux forces en contrôle : l’argent pour l’investissement tirant les cours de l’or vers le bas et le marché cherchant à intégrer aux cours une politique de la Banque centrale européenne plus accommodante et des chiffres forts des emplois non fermiers US (à venir ce vendredi), a indiqué à Reuters Robin Bhar du bureau londonien de la Société Générale.

La décision de la BCE pour jeudi pourrait être plus accommodante et serait donc haussière pour les cours de l’or en euros. Mais les gens observent toujours les cours de l’or en dollars US.

« La mort du dollar US est grandement exagérée », a écrit le journaliste John Authers pour le Financial Times, résumant un nouvel livre d’Eswar Prassad, professeur de l’Université de Cornell à New York et ancien spécialiste de la Chine pour le FMI.

« Il n’y a simplement rien qui soit meilleur et plus sûr. »