On se demande parfois s’il est essentiel de souscrire une assurance vie ou s’il s’agit simplement d’une façon de mettre un peu d’argent de côté. En effet, le besoin de protection est la première raison de souscrire ce type d’assurance. Surtout quand ce que vous voulez protéger, c’est votre famille et les personnes que vous aimez le plus. Cependant, compte tenu des garanties pouvant être incluses dans ce contrat, il existe d’autres bonnes raisons pour souscrire une assurance vie.

1. Protéger votre famille en cas de décès

Offrir une indemnisation pour le décès du bénéficiaire est la couverture de base de l’assurance vie. L’objectif principal d’un tel contrat est de réduire l’impact économique qui se produit chez les proches des assurés, après leur décès. Par conséquent, cette assurance est indispensable pour les personnes qui dépendent financièrement de l’assuré. Pour vos enfants, par exemple, de nombreuses assurances vie peuvent inclure dans leurs conditions une clause garantissant la continuité des études des enfants, en cas de décès de l’assuré. De cette façon, les parents s’assurent que les mineurs n’auront pas à quitter leurs écoles, en raison de l’impossibilité de faire face aux frais.

2. Un moyen pour assurer votre avenir et celui de vos proches

De nombreuses personnes envisagent de souscrire une assurance vie dans le but de constituer un capital qui leurs permet de faire face à tous les risques possibles dans l’avenir. Par conséquent, différents organismes proposent aujourd’hui des contrats d’assurance vie multisupport personnalisables et évolutifs, qui vous permettent de choisir les supports d’investissement des plus sécurisés aux plus risqués. Il est possible aussi de choisir des supports en gestion sous mandat. D’autre part, il existe des assurances vie épargne qui vous permettent également d’amortir périodiquement des montants spécifiques pour payer les études universitaires de vos enfants. Si le contrat de prévoyance santé est une protection pour vos proches uniquement en cas de maladie ou d’accident, l’assurance vie est un placement financier pouvant les protéger même après votre décès.

3. Transmission facile de votre patrimoine

Grâce à sa soumission aux droits de succession, l’assurance vie est devenue le projet d’épargne préféré des français. En effet, l’assuré a le droit de choisir les personnes bénéficiaires de son capital, après sa mort. Le lien de parenté n’est pas une obligation pour ce type de succession. L’assuré peut donc transmettre son patrimoine aux personnes de son choix, ou même à une association avec une fiscalité avantageuse. En remplissant la clause bénéficiaire sur son contrat d’assurance vie, les personnes désignées recevront une indemnité ou un revenu préalablement fixe, après le décès de l’assuré. Si vous avez choisi d’investir dans l’immobilier, sachez qu’une assurance vie prêt hypothécaire prend en charge le remboursement de votre prêt, non seulement en cas de décès, mais aussi en cas d’accidents ou maladies graves. Vous pouvez bien évidemment changer votre assurance vie actuelle et opter à une assurance vie prêt hypothécaire pour protéger votre investissement immobilier et faciliter la succession à vos bénéficiaires par la suite.

4. Bénéficier d’une fiscalité avantageuse

C’est souvent le premier argument qu’évoquera un conseiller financier pour vous inciter à souscrire une assurance vie. Étant un placement financier, les rendements de votre contrat d’assurance vie sont soumis à l’impôt sur le revenu ainsi qu’aux cotisations sociales. Néanmoins, après huit ans de votre souscription, une assurance vie bénéficie d’un allègement au niveau des impôts, en plus de l’abattement fiscal. Les modalités peuvent varier en fonction du type de contrat : les cotisations seront prélevées lors du versement des intérêts sur les fonds en euros. En revanche, pour les fonds dont le capital est garanti au bout de 8 ans ou plus, les prélèvements sociaux seront débités à l’échéance du support. À rappeler également que la fiscalité adoucie est également l’un des avantages de l’assurance vie en cas de succession.

5. Une épargne qui s’adaptent à tous vos budgets et projets

Quel que soit le montant et l’objectif de votre épargne, souscrire un contrat d’assurance vie est possible. Vous pouvez choisir un placement à 100% de vos fonds en euros, ou miser sur des fonds diversifiés. En effet, l’assurance vie vous permet d’investir dans le domaine de l’immobilier, par exemple. Si vous envisagez d’acheter un bien immobilier, optez plutôt pour un contrat d’assurance vie multisupport. Ainsi, vous pouvez débloquer une partie ou la totalité de votre patrimoine pour investir dans votre projet. N’oubliez pas, éventuellement, qu’au bout de huit ans de votre souscription à une assurance malade, vos frais fiscaux seront notamment allégés.