En raison de la numérisation croissante, le secteur financier voit l’émergence de diverses offres de services nouvelles et innovantes. Celles-ci ouvrent de nouvelles possibilités pertinentes et prometteuses pour les petites et moyennes entreprises dans le domaine du financement des entreprises.

Les nouvelles technologies et les nouveaux concepts technologiques constituent la base des innovations en matière de services dans le secteur financier. Les termes FinTech et Digital Finance sont régulièrement utilisés dans ce contexte et représentent les changements et les développements continus dans ce domaine. Aujourd’hui, les clients du secteur financier exigent des services innovants, intelligents, faciles à comprendre et à utiliser, indépendants du temps et du lieu, et ce au coût le plus bas possible.

La finance numérique à la hausse

Les principaux moteurs de cette évolution sont une économie de plus en plus basée sur Internet, de nouvelles formes d’utilisation des appareils et des médias numériques et mobiles, et une diminution de l’inhibition de l’utilisation des canaux numériques non seulement pour obtenir des informations financières générales, mais aussi pour conclure des contrats et effectuer des transactions financières.

L’intérêt des entreprises pour les fournisseurs de services financiers innovants croît également de manière perceptible, ce qui se traduit par une augmentation des investissements mondiaux dans diverses entreprises FinTech. Les développements des offres de services innovantes dans le secteur financier ne sont pas seulement intéressants pour les particuliers, mais signifient également de nouvelles perspectives et opportunités pour les moyennes entreprises – en particulier dans le domaine du financement des entreprises.

Digital Finance et FinTech pour les moyennes entreprises

En Europe, les prêts bancaires classiques sont beaucoup plus importants qu’aux États-Unis, par exemple. Cette forte dépendance à l’égard des banques s’est avérée désavantageuse pour les entreprises, surtout pendant la crise financière de 2007/2008. Dans le cadre de l’initiative “Union des marchés financiers”, la Commission européenne souligne que la réduction de cette dépendance est une étape importante vers une structure de financement tournée vers l’avenir dans l’UE. Les entreprises intègrent donc de plus en plus les possibilités de financement des PME dans leur planification dans le contexte de FinTech et du financement numérique.

Il est donc important pour les petites et moyennes entreprises d’avoir une vue d’ensemble des possibilités de financement du numérique et de FinTech et de profiter des opportunités correspondantes. Plutôt que d’examiner des phénomènes individuels, cet article vise à donner un aperçu des services financiers innovants dans toute leur ampleur. Nous proposons le Digital Finance Cube comme cadre conceptuel pour cette considération. Il permet de délimiter et de classer les solutions axées sur la pratique ainsi que les travaux scientifiques dans le domaine des FinTech et de la finance numérique. Le Cube comprend les trois dimensions pertinentes : (1) les services, (2) les technologies et concepts technologiques et (3) les prestataires de services. Grâce à cette structure, le Digital Finance Cube offre un point de départ approprié tant pour une vue générale du domaine que pour une considération thématique – comme les aspects du financement des PME.

Première dimension des services financiers numériques

Les services financiers numériques proposés représentent la première dimension du cube financier numérique. Les services peuvent être répartis dans les domaines suivants : (a) financement numérique, (b) investissements numériques, (c) monnaie numérique, (d) transactions de paiement numériques, (e) assurance numérique et (f) conseil financier numérique. La deuxième dimension du Cube comprend les technologies et les concepts technologiques qui permettent d’offrir des services innovants. Il s’agit notamment des chaînes de blocs, des réseaux sociaux, de la communication à courte distance (NFC), des technologies de pair à pair, de l’analyse des grandes données, mais aussi des interfaces utilisatrices intuitives, des technologies de sécurité et des dispositifs techniques tels que les smartphones. Les services sont offerts soit par des prestataires de services financiers établis, soit par des sociétés FinTech, qui peuvent à leur tour se subdiviser en (relativement) nouvelles start-ups d’une part,d’autre part  en grandes sociétés informatiques (parfois établies de longue date) actives dans ce domaine . Ces types de prestataires de services constituent la troisième dimension du Cube.