La numérisation et les nouvelles technologies ouvrent de nouvelles possibilités pour le financement des entreprises. L’Internet des objets joue ici un rôle très particulier.

L’internet des objets (IoT) et la tendance à l’industrie 4.0 changent et numérisent les entreprises de manière durable. Le financement des entreprises est, également, influencé par ce phénomène, par exemple en mettant à la disposition des prêteurs des données sur les garanties et les activités des entreprises. Pour les entreprises, cela se traduit par de nouveaux modes de financement (numériques) de plus en plus nombreux.

L’Internet des objets permet un financement flexible

L’Internet des objets et l’industrie 4.0 connexe offrent aux entreprises un mode de financement flexible. Les problèmes actuels de financement des entreprises “analogues” seront résolus par le progrès technique. Un exemple est l’enregistrement automatique du fonds de roulement dans le financement de base des emprunts. Ce type de financement est un engagement de prêt flexible basé sur le fonds de roulement de l’entreprise : plus le fonds de roulement augmente, plus le montant du prêt possible augmente. Grâce à l’IdO, des éléments interconnectés enregistrent quand et ce qui est apporté au fonds de roulement, ce qui permet d’ajuster le montant du prêt en temps réel.

Réduction des coûts grâce à des modèles de paiement à l’utilisation

Toutefois, les économies réalisées grâce à des modèles de paiement à l’utilisation de plus en plus efficaces permettent, également, de soulager les petites et moyennes entreprises, car un retrait rapide du prêt entraîne une faible charge d’intérêts. La conversion d’une entreprise de fabrication à Industry 4.0 signifie, donc, que l’appareil de fabrication (ou le robot) reconnaît qu’à l’avenir il aura besoin d’un composant qui n’est plus disponible dans l’entrepôt. Il peut alors, déclencher de manière indépendante une commande, pour le financement de laquelle un crédit est tiré (également automatiquement). Le composant requis ne nécessite pas un long stockage et peut être installé le plus rapidement possible.

L’IdO offre une vue sur les flux de trésorerie

Outre les avantages immédiats, l’IdO fournit souvent une vue d’ensemble de la trésorerie d’une entreprise. Il s’agit d’informations qui peuvent être utilisées à des fins de financement, facilitant ainsi l’obtention de financements pour les entreprises à faibles actifs du marché intermédiaire. Ces solutions de financement sont particulièrement intéressantes pour le secteur des services. Des modules spécialement installés (appelés “Smart Products”) transmettent des données pertinentes, qui peuvent être utilisées pour surveiller le financement de manière sensiblement plus efficace et pour simplifier considérablement le calcul des risques.

Gestion simplifiée des garanties réelles

La gestion des garanties in rem est, également, considérablement simplifiée par les nouvelles technologies, par exemple dans le cas d’un entrepôt avec un stock changeant. Afin d’assurer la continuité de la fonctionnalité de l’entreprise financée, il doit être possible pour elle de disposer de l’entrepôt. Par exemple, l’entreprise emprunteuse doit tenir une comptabilité matières régulière en cas de transfert de garanties (de locaux). Dans celles-ci, les biens respectifs doivent être décrits avec précision afin de respecter le principe de certitude. Le financier doit vérifier régulièrement le registre des stocks et s’assurer de son exactitude. L’IdO et Industry 4.0 peuvent assurer une comptabilité matière consciencieuse, ce qui soulage les deux parties. Certaines identités peuvent être attribuées aux différents biens (par le biais d’applications d’identification par radio). En quelques secondes, les marchandises peuvent, alors, être lues sans avoir à entrer en contact avec un lecteur. L’entreprise emprunteuse se voit épargner un travail de catalogage qui prend beaucoup de temps. Le financier s’épargne ainsi des contrôles fastidieux et répercute cette économie sur l’entreprise. Les données préparées peuvent, également, être facilement saisies dans le système comptable du financier.

Internet des objets et de l’industrie 4.0 pour plus d’efficacité

L’IdO et Industry 4.0 utilisés correctement peuvent signifier des volumes de crédit plus importants, des taux d’intérêt et d’autres coûts de financement plus bas et donc, des avantages concurrentiels. En fin de compte, une utilisation habile de l’IdO et d’Industry 4.0 permettra de mettre des financements à la disposition d’un plus grand nombre d’entreprises à des conditions qui convergent vers un financement de qualité investissement, du moins en ce qui concerne les intérêts et les coûts.

La mise en œuvre de l’IdO et d’Industry 4.0 dans les entreprises respectives présente de nombreux défis, car l’entreprise doit passer d’une exploitation analogique à une usine intelligente. D’un point de vue économique, cependant, il n’y aura pas moyen de contourner la numérisation. Non seulement les avantages évidents dans la fourniture de services ou la production, mais aussi les gains d’efficacité dans l’obtention et l’utilisation de financements offrent d’immenses avantages concurrentiels.