Le marché de l’immobilier est un marché très dynamique. Il enregistre chaque jour de nombreuses annonces immobilières. Les potentiels acquéreurs se bousculent pour accéder aux différentes offres. Il n’est pas rare que la maison de vos rêves soit également convoitée par d’autres investisseurs. Cependant, vous avez la possibilité de sécuriser le bien en effectuant une offre d’achat. Voici l’essentiel à savoir sur cette technique qui vous permet de maximiser vos chances d’achat.

1. L’offre d’achat : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelée promesse unilatérale d’achat, l’offre d’achat représente un contrat par lequel l’acquéreur (promettant) s’engage auprès vendeur d’un bien immobilier (bénéficiaire) d’acheter ce bien à un prix fixé. Il s’agit d’un acte juridique qui permet à l’acheteur de réserver le bien immobilier. Par exemple, sur le marché de l’immobilier à Narbonne, il est indispensable pour les candidats à l’achat de faire preuve de réactivité. Lorsque l’acheteur procède à une offre d’achat qui est acceptée par le vendeur, ceci empêche ce dernier d’ouvrir les négociations avec d’autres potentiels acheteurs. C’est un moyen efficace pour essayer de convaincre le vendeur des intentions d’achat. Grâce à l’offre d’achat, vous pouvez librement négocier le prix de vente du bien.

2. L’offre d’achat doit contenir des informations précises

Contrairement à ce que l’on peut penser, il ne suffit pas d’écrire en quelques lignes vos intentions pour constituer une offre d’achat. Vous devez être plus précis pour vous démarquer de la concurrence. L’offre d’achat que vous rédigez doit contenir des informations essentielles. Il s’agit entre autres de vos coordonnées, celles du vendeur, la description du bien, son adresse, etc. Si la transaction fait intervenir d’une manière ou d’une autre une agence immobilière, vous devez également inclure les informations relatives à cette dernière dans votre dossier. Par ailleurs, vous devez également mentionner vos conditions de financement, le prix et la validité de l’offre. Il est recommandé de vous appuyer sur des modèles d’offres d’achat disponibles en ligne ou de vous faire aider par des agences immobilières. De même, lorsque votre offre d’achat est supérieure au prix, il est utile de l’indiquer. En revanche, s’il s’agit d’une tentative de négociations immobilières et que vous avez déjà lancé les pourparlers avec le vendeur ou l’agence immobilière, exposez les raisons de votre proposition dans une section y dédiée. L’avantage d’être le plus précis possible dans votre offre d’achat réside dans le fait qu’elle vous permet de rassurer au mieux le vendeur et d’éviter une éventuelle mauvaise surprise. Il est évident que les différentes parties contractantes doivent signer l’offre d’achat.

3. L’offre d’achat peut être manuscrite ou électronique

Il est évident que le marché de l’immobilier est très concurrentiel. Sur un tel marché, une offre d’achat manuscrite ou imprimée et remise en main propre dès la fin de la visite à l’agent immobilier ou au vendeur est idéale. Cependant, il est envisageable d’envoyer votre offre par mail. Si vous n’y avez pas pensé plus tôt, vous avez encore le temps d’envoyer un premier mail d’offre d’achat lors de votre visite. Dans ce cas, vous devez vous assurer de faire parvenir dès les heures qui suivent une version complète de votre demande au vendeur ou à son agent.

4. L’offre d’achat fait naître des engagements légaux

Lorsque la proposition d’achat d’un bien immobilier est émise, vous êtes légalement engagé, car c’est vous qui avez formulé votre demande. C’est vous qui vous engagez à acheter l’immeuble à un prix déterminé. En effet, une offre d’achat sous-entend que des informations telles que la nature du bien, ses caractéristiques, le prix de vente et autres ont été préalablement transmises. Toutefois, en face d’une proposition d’achat, le vendeur peut accepter ou rejeter l’offre. Il peut également faire une contre-proposition. En cas d’acceptation de l’offre par le vendeur, il s’engage à contracter avec l’acquéreur promettant. La vente sera donc conclue, car il y a eu accord de consentements. Le vendeur est donc tenu de rédiger une promesse de vente ou un acte de vente dûment signé par lui. S’il s’agit d’une offre au prix, le vendeur est obligé d’accepter la proposition faite par le potentiel acquéreur basée sur le prix initialement fixé par le vendeur.

5. L’offre d’achat doit être accompagnée d’autres documents importants

Si vous voulez optimiser vos chances d’acquérir la maison en vente au détriment des autres acquéreurs, vous devez garder à l’esprit qu’un investissement immobilier implique une grande force de persuasion. Vous devez privilégier tout artifice pouvant captiver et séduire le vendeur. Dans l’idéal, votre offre d’achat doit être accompagnée de documents tels qu’une simulation de prêt immobilier, une lettre de motivation, une lettre de confort, etc. Bien qu’ils ne soient pas obligatoires, ces fichiers peuvent être très utiles pour impacter le vendeur.