Les investissements sont souvent associés aux actifs dans la quarantaine et dans la cinquantaine. Pourtant, il n’y a pas de raison pour les jeunes actifs de préparer leur avenir en investissant. En effet, les changements économiques et les bouleversements liés à la digitalisation placent les jeunes dans une certaine instabilité. Investir le plus tôt possible permet de récolter les fruits de vos investissements et de jouer la carte de la sécurité.

1. L’évaluation de votre capacité d’investissement

Avant d’étudier les différents programmes immobiliers neufs et d’investir votre argent, il est important d’établir un bilan de votre situation financière. Cette étape vous permet d’identifier votre capacité d’investissement. Pour cela, vous devez réaliser un état de vos actifs et de vos passifs. Les actifs regroupent vos épargnes et votre patrimoine. De son côté, les passifs rassemblent vos crédits et prêts immobiliers. Un bilan succinct de vos charges annuelles permet également de ressortir le montant raisonnable à investir.

2. L’immobilier, un placement stable et sûr

Que vous soyez dans la vingtaine, la trentaine ou la quarantaine, l’investissement dans la pierre demeure une valeur sûre. Plus vous êtes jeune, plus votre rendement est important dans le cas d’un investissement immobilier. À titre d’exemple, vous pouvez percevoir des plus-values très tôt avec l’investissement locatif. De plus, cet investissement représente un placement sur le long terme. Pour ce faire, vous pouvez étudier le marché immobilier neuf dans plusieurs villes à forts potentiels en France. De même, les investissements locatifs dans les stations balnéaires représentent un marché immobilier dynamique après la pandémie. Afin d’étudier de près la situation, suivez les actualités des projets immobiliers dans votre région ou dans toute la France.

3. Le type d’investissement immobilier à choisir

Pour devenir propriétaire, vous pouvez faire appel à une entreprise immobilière. Cette dernière se charge de trouver le bien immobilier adapté à votre budget. Le fait de devenir propriétaire vous séduit ? Percevoir un revenu locatif chaque mois ? Pourtant, devenir propriétaire implique des responsabilités. Si l’idée d’entretenir votre bien et de trouver des locataires ne vous séduit pas, vous pouvez opter pour d’autres solutions. Les SCPI représentent une forme d’investissement immobilier qui ne demande pas beaucoup d’efforts. En tant qu’investisseur, vous n’avez rien à gérer, tout en percevant les bénéfices de votre placement. La société de gestion se charge de toutes les procédures à votre place.

4. L’assurance vie

Les jeunes actifs pensent rarement à l’assurance vie. Pourtant, si vous n’avez pas encore identifié le moyen d’investir votre argent, commencez par l’ouverture d’une assurance vie. De plus, vous n’avez pas besoin d’alimenter régulièrement ce compte. L’assurance vie vous permet de diversifier vos placements et de préparer votre retraite en toute sérénité. L’assurance vie bénéficie de plusieurs avantages. Elle permet à son détenteur de fructifier son capital en toute sécurité. Par ailleurs, vous pouvez toucher votre épargne à n’importe quel moment. Enfin, l’assurance vie vous donne accès aux investissements en bourse.

5. Jouez la sécurité avec le livret A

Le livret A est considéré comme le placement le plus sollicité par les Français. De plus, son taux de rémunération pourrait augmenter à cause de l’inflation. Si le livret A séduit autant les Français, c’est grâce à la sécurité qu’il apporte. Si vous êtes une personne prudente, comme la majorité des Français, une épargne de précaution sur votre livret A est un placement judicieux. Face à l’incertitude liée à la crise, la volatilité des marchés financiers, la stabilité de l’épargne procure un sentiment de sécurité. Cependant, ce n’est pas une raison de mettre tout votre argent sur un livret. Après avoir joué la sécurité, vous pouvez miser sur des placements plus risqués, mais ayant un taux de rendement plus important.

6. Les placements à risques

Vous aimez prendre des risques ? Les crowdfunding et le PEA s’adressent à vous. Les placements risqués permettent de diversifier votre argent et de diminuer le risque. Cependant, il est important de noter que vous n’avez aucune garantie de rentabilité sur ces projets. De son côté, l’investissement socialement responsable ou ISR représente aussi un placement risqué. Au même titre que les crowdfunding, vous pouvez tout perdre.

7. La diversification des placements

Les experts s’accordent à dire que la diversification des placements est la base d’un investissement réussi. En effet, si vous répartissez votre investissement dans quatre moyens de placement, la perte est de 25 % en cas d’échec de l’un d’entre eux. Par ailleurs, il est important de ne pas concentrer vos placements dans un seul secteur. Pour diversifier votre investissement, vous pouvez mettre une partie dans un livret A, une autre dans une SCPI, une partie dans un crowdfunding et une autre dans les cryptomonnaies, par exemple. Une contreperformance ou la stagnation de l’un de ces placements sera compensée par la performance des autres.