Lors d’une hospitalisation, à l’exception de quelques cas, l’assurance maladie ne prend en charge que 80 % des dépenses occasionnées. 20 % reste donc à la charge de l’assuré, sans compter d’éventuels dépassements d’honoraires qui peuvent rapidement  élever la note.

En effet, au-delà du coût d’une opération, occuper une chambre particulière ou bénéficier d’un téléviseur a également un coût forfaitaire à la journée. Tout comme les frais de séjour, le forfait journalier et la participation forfaitaire qui seront aussi à payer.

Il est donc important de vous reporter à votre contrat santé pour vérifier l’étendue de vos garanties. Ou plus simplement, de contacter votre assureur pour vous informer sur vos niveaux de prise en charge.
D’un point de vue purement pratique maintenant, vous devez organiser votre admission et effectuer les démarches administratives qui l’accompagnent.

N’oubliez surtout pas d’arriver à l’hôpital en possession de votre attestation de prise en charge mutuelle, ainsi que de tous les documents médicaux utiles.