Se déplacer dans le système d’assurance maladie français n’est pas impossible et d’ailleurs la qualité de services n’est pas pire que dans les autres pays européens. Il existe toutefois quelques différences qui nécessitent une attention particulière lors de la souscription à une assurance maladie en France.

L’assurance maladie : une obligation légale

En France, l’assurance maladie fait partie des assurances obligatoires tant pour les salariés que pour les indépendants. Par conséquent, toute personne qui prend un emploi est automatiquement assurée par l’employeur.

Pour les indépendants, il existe des compagnies d’assurance maladie spéciales qui exigent des franchises élevées en cas d’accident. De nombreux Français souscrivent donc une assurance complémentaire privée. Les cotisations de sécurité sociale financent en grande partie l’assurance maladie. Les employés paient 0,75 % du salaire brut et les employeurs 12,80 %.

Le régime général

Les Français sont généralement assurés par le régime général, qui accueille les personnes travaillant et vivant en France. Vous cotisez à votre caisse d’assurance maladie et êtes remboursé par celle-ci conformément à votre contrat.

Dans le régime général, la CPAM rembourse normalement environ 70 % des frais médicaux et des médicaments sur ordonnance. Dans certains cas exceptionnels, tels que les honoraires du dentiste, les opérations ou l’hospitalisation, jusqu’à 100 % des frais sont également remboursés.

Les cotisations patronales et salariales au régime général sont d’ailleurs directement déduites de votre salaire brut.

Les frais remboursés par la caisse d’assurance maladie

Cela est déterminé par les autorités de l’État et la proportion dépend du type de traitement. Il est aussi possible d’obtenir une couverture complète des coûts, pour les personnes à faibles revenus par exemple. En cas d’opérations compliquées, de maladies chroniques ou de maternité, 100 % des frais peuvent être pris en charge.

Assurance maladie en France pour les émigrants

Les émigrants sont automatiquement assurés par l’assurance maladie nationale les trois premiers mois. Après cela, une assurance indépendante n’est possible que s’ils travaillent au moins 60 heures par mois. Ceux qui ne le font pas devront être co-assurés par leur partenaire ou une autre personne proche.

Les salariés sont inscrits par l’employeur auprès de la compagnie d’assurance maladie. Le numéro de sécurité sociale est alors délivré, ce dont vous aurez besoin pour de nombreuses choses en France. Après l’enregistrement, vous recevrez une demande de carte d’identité dans les semaines qui suivent. Vous remplissez par la suite le formulaire de demande qui devra être retourné. La carte servira à régler les paiements directement avec la compagnie d’assurance maladie. En attendant sa réception, vous devrez payer les factures au médecin et les soumettre ensuite pour remboursement.

Une assurance maladie privée en France est fortement recommandée en raison des franchises élevées. De plus, le choix est large. Vous pouvez ainsi choisir, par exemple, d’assurer des zones entières ou seulement des branches d’activité individuelles.